En avant la métonymie!

 

La métonymie? Non non, cela ne mord pas. Par contre, vous ajouterez du mordant à votre texte lorsque vous y insérerez quelques métonymies.

 

Qu’est-ce que la métonymie?

C’est une figure de style qui consiste à exprimer un sens en remplaçant un terme A par un terme B dont le sens est lié.

 

Par exemple, un contenant peut remplacer son contenu, comme dans la phrase suivante :

Jacques dit qu’il aimerait en avoir une autre assiette.

Terme A = nourriture (le contenu de l’assiette)

Terme B = assiette (le contenant du contenu)

 

Ici, on peut déduire que Jacques aimerait une autre portion de nourriture, pas une autre assiette comme telle.

 

De même, un auteur peut remplacer une œuvre.

J’ai écouté les Beatles en faisant la cuisine hier.

Terme A = chansons des Beatles

Terme B = Beatles

 

J’espère que vous comprenez le concept, mais quelques exemples de plus ne feront pas de tort!

 

  • Un bâtiment peut remplacer les personnes qui sont à l’intérieur.

Le Parlement a déclaré une nouvelle loi économique.

Terme A = politiciens

Terme B = Parlement

 

  • Une partie du corps peut remplacer une habileté.

Il a perdu la langue.

Terme A = parole

Terme B = langue

 

  • Un matériel peut remplacer l’objet.

Garcin était fasciné par le bronze.

Terme A = le buste en bronze

Terme B = le bronze

 

 

À quoi sert la métonymie?

La métonymie permet d’éviter de prendre vos lecteurs pour des imbéciles. Souvent, en inférant le terme A par l’utilisation du terme B, vous parvenez à raccourcir et alléger votre texte tout en lui ajoutant de la profondeur. Différents termes B peuvent créer différentes images.

 

Par exemple :

Il a trouvé un toit pour la nuit

Il a trouvé un lit pour la nuit.

 

Chacune de ces phrases indique qu’il a trouvé un logis ou un abri pour la nuit, mais utiliser « toit » donne l’impression qu’il a trouvé un abri, alors qu’utiliser « lit » donne l’impression qu’il a trouvé un lieu de repos.

 

Attention!

Il ne faut pas se méprendre entre la métonymie et la métaphore.

La métonymie utilise deux termes qui ont un lien logique.

La métaphore compare deux termes qui sont autrement sans lien.

 

Par exemple :

Cet homme lit un Larousse le soir. (métonymie)

Cet homme est un vrai dictionnaire. (métaphore)

 

N’ayez pas peur, mettez-en de la métonymie dans vos textes!