Le « ne » utilisé seul

Une des règles de base de la négation en français est que la négation est composée de deux parties : le « ne » et le « pas », comme « jamais » ou toute autre variation. Par contre, le « ne » peut aussi se retrouver seul.

 

Le « ne » est seul lorsqu’il est…

1- utilisé avec les verbes suivants :

  • Cesser

  • Oser

  • Pouvoir

  • Savoir

Exemple : Je ne sais que ce qu’elle m’a dit.

Note : nous retrouvons le « ne » seul particulièrement lorsque ces verbes sont suivis d’un infinitif.

Exemple : Il n’ose demander pour une promotion.

 

2- suivi d’un « si » conditionnel

Exemple : Si je ne m’abuse, il s’agit bien de ton frère.

 

3- utilisé avec un des adverbes ou pronoms qui suivent :

  • Cela fait… que

  • Depuis… que

  • Il y a… que

  • Voici

  • Voilà

Exemple : Voilà qu’il n’écoute plus.

 

4- utilisé avec un « de » qui signifie « jamais ».

Exemple : Vous n’avez fumé de votre vie.

 

5- une inégalité.

Exemple : J’ai mieux fait que je ne m’y attendais.

*Note : dans ces cas, le « ne » est explétif, c’est-à-dire qu’il n’est pas obligatoire et ne prend pas de sens négatif.

 

6- utilisé dans une locution qui exprime de la crainte.

On utilise des verbes comme :

  • Craindre

  • Appréhender

Exemple : Je crains qu'il ne soit trop tard.